Baby blues, les remèdes naturels qui marchent

Il n’y a rien de plus merveilleux pour une femme enceinte que de voir son ventre grandir et grandir. Puis au neuvième mois, voilà bébé qui pointe enfin le bout de son nez ! Une attente interminable… mais qui valait le coup.

Seulement voilà, l’arrivée de bébé ne s’est pas passée comme convenu.

Stress, pleurs, fatigue, déprime… viennent gâcher tout ce joli tableau.

Qu’est-il arrivé ? Il s’agit peut être d’un baby blues.

Le baby blues : de quoi s’agit-il ?

Le baby blues est une sorte de trouble émotionnel et physique qui touche une majorité de femmes 3 jours après l’accouchement. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on le surnomme « le syndrome du troisième jour ». Les mamans victime de baby blues sont envahie par la tristesse avec des envies de pleurer sans aucune raison. Elles se sentent vide, exténuée et déprimée.

Le baby blues se traduit également par des sautes d’humeur incompréhensible ce qui rend la maman vulnérable et irritée, sanglots et rires se mêlent. Dans la plupart des cas, toutes ces hyperémotivités disparaissent au bout d’une dizaine de jours et tout rentre dans l’ordre.

Qui est-ce qui provoque le baby blues ?

La première cause du baby blues est un bouleversement hormonal. Après la naissance de bébé, les taux d’hormones (la progestérone, l’œstradiol et le cortisol) chute considérablement 3 jours après l’accouchement et provoque une baisse de moral. Parfois, la panique et la peur accumulées pendant l’accouchement surgissent et la jeune mère a du mal à accepter son nouveau statut de maman.

En outre, la fatigue se fait ressentir à cause du manque de sommeil, les nuits blanches, les pleurs de bébé, la difficulté à allaiter… Le fait de s’occuper de bébé parfois seule et sans soutien ne rend pas les choses faciles et le corps a des difficultés à endosser cette nouvelle responsabilité. Aussi étonnant qu’il soit, le baby blues peut aussi toucher les papas. Heureusement, cette dépression émotionnelle est passagère et sans gravité. Inutile donc de se culpabiliser. De plus, on peut tout à fait le surmonter naturellement.

Quels sont les remèdes naturels pour vaincre le baby blues ?

Le baby blues n’est pas considéré comme une pathologie comme la dépression post-partum ou le burn out maternel qui nécessite un suivi médicale. Il disparait tout seul au bout de 10 à 15 jours. Cependant, il y a quelques remèdes naturels que la mère doit suivre pour surmonter rapidement le baby blues.

Tout d’abord, pensez à prendre beaucoup de repos  pour récupérer. Si possible, faites-vous aider par votre partenaire ou un proche pour s’occuper de bébé.

Le soutien des proches, des amis et de l’entourage aide grandement à surmonter la déprime. C’est aussi une occasion pour vous de tisser des liens et passer des moments conviviaux avec des amies au lieu de rester seule à la maison.

Organisez-vous. Ne passez pas votre temps à vous morfondre dans votre lit ! Trouvez-vous des occupations pour passer votre journée !  Entre le repas, les tâches ménagères, l’occupation de bébé, vous trouverez bien un créneau pour les sorties.

Par-dessus tout, alimentez-vous et ne sautez pas de repas. Si possible, mangez des aliments sains et équilibrés. Faites-le plein de vitamines et de protéines. C’est bon pour votre moral, pour votre santé et celle de bébé. Les fleurs de Bachs peuvent aussi être une aide précieuse en cette période, n’hésitez pas à tester.

N’oubliez pas qu’avant d’être mère, vous êtes avant tout une femme. Chouchoutez votre corps et vos cheveux. Révélez votre féminité malgré la maternité. Faites un spa et relaxez-vous pour vous sentir mieux. Lorsque votre corps et votre esprit se sentent bien, cela a un impact positif sur bébé.

Enfin, entretenez votre vie de couple. L’arrivée de bébé ne doit pas être un obstacle entre vous et votre chéri. Soutenez-vous l’un l’autre. Soyez bienveillant envers votre mari pour qu’il puisse accepter également ce changement.

 

 

 

 

This entry was posted in Santé.

Laisser un commentaire